CARTE

•16/10/2012 • Lasă un comentariu

There are two things man can’t get rid of, his shadow and religion. The difference is that the shadow lingers only during the life time, while religion persists even after death.

Anunțuri

•13/10/2011 • Lasă un comentariu

the negative aspects of work are the only things I’m passionate about lately…

•11/10/2011 • Lasă un comentariu

second chances are apparently of no use to me… I either do it right from the start or screw things up for good…

•29/05/2011 • Lasă un comentariu

Il regarda sa femme qui traversait la rue. Elle portait le trench rouge dont elle jurait chaque année de se débarasser , et qu’elle finissait pourtant par ressortir du fond de sa penderie d’une année sur l’autre. Elle agissait comme ça pour tout, et c’était justement cette particularité qui l’avait attiré lorsqu’il l’avait rencontré pour la premiere fois. Les mêmes vêtements portés encore et encore, les grandes piles de rouge à lèvres auxquelles elle ne touchait jamais, cette chanson…” Le tourbillon de la vie ” qu’elle entonait en cuisinant des quenelles, fesaient désormais partie d’une vie qui lui semblait étrangère, et qu’il projettait d’abandonner entre le plat principal et le dessert. Il réalisait l’inconguité à la fois étrange et logique de l’endroit qu’il avait choisit pour la quitter. C’était ici même qu’il s’était rendu compte pour la première fois, qu’il ne l’aimait plus. Quand elle se mit à sourir il fut sur le point de crier ” Je vais te quitter, cesse donc de sourir „, mais il se contenta de lui offrir un peu de son Kir. Ce qui lui portait également sur les nerfs avec sa femme, c’était qu’elle ne commandait jamais de hors d’oeuvres, ni de dessert, mais qu’elle mangeait toujours les siens, presque en entier. Et le pire de tout, c’était qu’il finissait toujours par commander ce qu’elle aimait. ” Je ne sais plus si j’aime vraiment les profiteroles ” pensa-t-il d’un air grave et solennel. Lorsqu’elle se mit à pleurer comme il ne l’avait jamais vu pleurer auparavant, la première chose à laquelle il pensa était qu’elle savait qu’il allait la quitter pour Marie-Christine, l’hotesse de l’air fougueuse qu’il aimait depuis un an et demi. ” Ca y’est ” pensa-t-il, ” Elle le sait. Elle le savait depuis un certain temps, j’aurais du m’y attendre. ” Sans cesser de pleurer, elle sortit des papiers de son sac à main, et elle lui tendit. Dans une terminologie médicale aséptisée, les papiers décrivaient un cas de leucémie en phase terminale. En un éclair, la raison de ce repas s’envola de son esprit. Et une étrange voix métallique commença a lui dire ” Il faut être à la hauteur des circonstances „. Et c’est ce qu’il fit. Il commanda tout d’abord trois portions de profiteroles à emporter, et il envoya un sms à sa maîtresse. Il entoura sa femme de toutes les attentions qu’elle lui avait jusqu’ici réclamées. Accrocher les tableaux posés ça et là dans la maison, l’accompagner au cinéma dans la matinée pour aller voir ses films préférés. Faire les soldes avec elle alors qu’il détestait le shopping. Et tout, même les choses les plus insignifiantes avaient une autre saveur depuis qu’il savait que ce serait la dernière fois qu’il pouvait les faire pour elle. A force de se comporter comme un homme amoureux, il devint de nouveau, un homme amoureux. Et quand elle mourut dans ses bras, il tomba dans un coma émotionnel, duquel il ne sortit jamais. Aujourd’hui encore, après des années, son coeur s’étreint chaque fois qu’il voit une femme, portant un trench rouge.

•29/05/2011 • Lasă un comentariu

„Pacatul originar” a corectat, de fapt, un defect al creatiei.

Plath, The Hanging Man

•23/05/2011 • Lasă un comentariu

By the roots of my hair some god got hold of me. I sizzled in his blue volts like a desert prophet.

passion of resentment

•05/04/2011 • Lasă un comentariu

“Nothing on earth consumes a man more quickly than the passion of resentment”

Nietzsche